Pour cibler votre recherche
cliquez sur les carrés ci-dessus

VIE ASSOCIATIVE

 

 LE BENEVOLAT, cœur de l’existence de l’AGF

 

NOTRE MISSION SE DECLINE AUTOUR :

 

  • d’une philosophie

Un individu seul ne peut que très difficilement survivre,  à fortiori évoluer, dans une société en constante mutation sans interaction et confrontation avec ses contemporains. Mais une telle société connait aussi des « laissés-pour-compte » qui ne trouveront une issue que grâce à des femmes et des hommes qui leur tendront la main. L’AGF s’est fixée pour ligne directrice d’aider, d’encourager au maintien, au développement et au renforcement des liens familiaux, sociaux et sociétaux qui forment une société cohésive.

 

  • d’une réalité

La notion de famille n’est pas figée dans le temps mais évolue régulièrement de par les membres qui la constituent et les facteurs sociaux auxquels elle se trouve confrontée au quotidien.

 

  • d’un engagement

Des femmes et des hommes, bénévoles mais aussi salariés, conjuguent leurs compétences pour les mettre au service de l’enfant, de l’adolescent et de la famille afin de les accompagner et ce, quelle que soit leur situation « bonheurs, doutes, ou difficultés », sans préjugé, ni distinction.

Dans le département du Bas-Rhin, l’AGF est structurée en sections locales. Ce sont des regroupements de membres de l’association autour d’une ou plusieurs activités éducatives et socioculturelles pour enfants et adultes.

Ces activités sont, pour la plupart, organisées, voire pour certaines, animées par des bénévoles.

 

Un soutien logistique leur permet d’être déchargés des contraintes administratives. Les bénévoles peuvent ainsi consacrer leur temps à l’écoute des familles et s’investir dans l’organisation d’activités et d’actions répondant à l’attente du terrain et aux besoins locaux.

 

Les permanences et le siège, à Strasbourg, axes de ce soutien logistique, sont autant de lieux d’accueil, d’écoute, d’information et d’orientation ouverts à tout public, animés par des salariés.

 

C’est cette synergie de compétences et de savoir-faire par la rencontre des professionnels et des bénévoles, qui fait notre qualité d’intervention et conserve à l’AGF sa vraie dimension associative.

Représentée dans près de 80 communes du département, l’AGF compte 9 755 familles membres à jour de cotisation en 2012

 

LA FIN DU MILITANTISME  ASSOCIATIF ?

Une question grave que nous devons nous poser, notamment à l’occasion de l’année européenne du volontariat et du bénévolat. Le secteur associatif est désormais confronté à la logique de marché et se trouve ainsi plongé dans une spirale où les mots «bénévole», «militant», «partage», «don de temps», etc. connaissent une mutation vers les mots «salarié», «heure supplémentaire», «carrière», «profit», etc. Cette évolution devient très préoccupante et le temps est venu pour le secteur associatif de s’interroger, avec les pouvoirs publics, sur son avenir, sa place et son rôle d’acteur civil dans nos sociétés. La confusion entre activité « marchande », activité « de service public » et activité « associative » devra être levée ou tout le moins réétudiée. Cette démarche doit s’accompagner d’une réflexion, au sein du secteur associatif, sur la place, le rôle et le statut du bénévole aujourd’hui et surtout d’une forme de valorisation de ce qui n’est autre qu’une démarche citoyenne.

Article complet de Jean-Marie HEYDT à télécharger

 N'hésitez pas à nous faire part de vos réactions sous notre rubrique CONTACT